Comment joue-t-on ?

Le choix est binaire : achat (BUY) ou vente (SELL), hausse ou baisse…

Prenons l’euros contre yen. Voici sa cotation :

image

Si je veux acheter, afin de jouer la hausse de l’euros contre yen, je double clic sur le 73 à droite. Une fenêtre s’ouvre :

image

En haut à droite, je retrouve mon ordre d’achat avec le cours à 146.73. J’ai également la quantité de l’ordre au milieu : achat 3 millions d’euros contre 440.190.000 yens. Ce 440.190.000 est calculé automatiquement. Heureusement d’ailleurs. Il signifie que je peux acheter ce montant de yen avec mes trois millions d’euros.

Si je clique en bas à gauche (sur ACHETER EUR), au bout de la flèche, je confirme cet ordre qui se retrouve exécuté en une seconde ou deux sur le Forex. Et me voici acheteur. Si l’euro grimpe contre le yen, j’encaisse. Si en revanche, l’euro baisse, je perds…

Imaginons maintenant que je souhaite jouer la baisse de l’euro contre yen. Voici la nouvelle cotation :

image

Je double clic sur le 69 à gauche. La même fenêtre s’ouvrira pour me confirmer mon ordre de vente.

image

En bas à gauche, il suffit de cliquer sur VENDRE EUR et votre ordre est exécuté sur le marché. A ce stade, quelques précisions de vocabulaire s’imposent.

image

On peut acheter pour initier une position haussière et vendre pour solder une position haussière, que ce soit en gain ou en perte.

Mais :

image

On peut vendre pour initier une position baissière et non pas pour déboucler un achat. Et on peut acheter pour solder une position vendeuse qui gagne lorsque le marché baisse. Attention à bien maîtriser la mécanique des deux sens de marché et ne pas se tromper dans le passage des ordres.

Je précise ce point, car la plupart des investisseurs en bourse ne joue qu’à la hausse, dans l’espoir de revendre plus cher. Sur le Forex, il n’y a aucun biais structurel haussier (avec la création de valeur des entreprises matérialisée par les dividendes) comme sur les actions. Il faut donc abandonner la logique d’achat à long terme. Une devise monte ou baisse, sans distinction autour d’un prix d’équilibre à long terme. Et un spéculateur gagne et perd à la hausse ou à la baisse.

Ainsi :
Pour GAGNER :

ACHAT avec revente plus cher ou VENTE avec rachat moins cher.

Pour PERDRE ?

Hum, vous aurez tout loisir d’expérimenter cela lors de vos premières opérations… vous comprendrez alors très vite le principe des pertes…